Grand rendez-vous sportif de l'année
La 21ème édition de la Franck Pineau
Samedi 9 juin 2018
à Auxerrexpo

Franck Pineau
Lors de notre première parution dans les colonnes de “La Grappe“, nous avions évoqué, les prémices de ce formidable et incontournable rassemblement de passionnés de la petite reine qu’est la Franck PINEAU. 
Nous avions également souligné sa montée en puissance, pour devenir ce rendez vous national, voire international de juin dans notre département. 
Aujourd’hui encore, certains peuvent se poser la question, mais qui est Franck PINEAU ?  
 
Nous l’avons rencontré pour vous et allons vous brosser un portrait de ce garçon, sportif de haut niveau qu’il a été, au manager qu’il est devenu, reconnu de toute la profession du cyclisme professionnel. 
 
Une carrière exemplaire comme celle de Franck n’a été possible qu’au prix de nombreux sacrifices et non des moindres : à l’adolescence, les copains pour les sorties en boite le samedi, et encore aujourd’hui par de longues absences loin de sa famille. 
 
Mais avant de retracer sa carrière, à de nombreuses reprises, il nous a souligné l’importance des personnes qui l’ont accompagné depuis ses débuts. 
Le premier, bien connu des cyclistes icaunais, Jean JARROUSSE, qui l’a guidé de minime à junior 2ème année, lui prodiguant les conseils de base de grandes qualités. Il s’effacera avec la discrétion qu’on lui connaît, le laissant dans l’antichambre des pros, le confiant ainsi à structure plus adaptée pour continuer la brillante carrière qui se dessinait. 
La deuxième personne est Marc MADIOT, l’ami qui lui a tendu la main et lui a donné sa chance à un moment charnière de sa vie, en l’intégrant dans son équipe à la création de la “Française des Jeux“, aujourd’hui encore il lui fait confiance. 
La dernière personne de loin la plus importante, tellement il la vénère, jamais plus de trois phrases sans parler d’elle : Véronique son épouse. 
 
Sa carrière, pour exemplaire quelle soit, ne doit rien au hasard. Elle est le fruit d’un travail de tous les instants, d’opiniâtreté, d’opportunisme et de beaucoup de courage pour aller souvent au delà de la douleur. Quelle soit physique ou morale, cette souffrance lui apporte en dehors d’une leçon de vie, le caractère bien trempé qu’on lui connaît, mais aussi beaucoup de joie. 
Dès son plus jeune âge, dans les pelotons de la région, il y avait Franck PINEAU et les autres, il allait de victoire en victoire de minime jusqu’à son entrée au stade auxerrois sous la houlette de Charles MATHEY. Là, pendant la saison 1985, il travaillait à mi temps tout en préparant son entrée chez les pros. Il nous soulignait l’importance de son épouse à cette époque qui assurait le quotidien du ménage. 
 
1986, année d’entrée dans les rangs professionnels qu’il quittera en décembre 1994. Neuf années dans la cour des grands. Premier contrat, chez REYNOLDS pendant 2 saisons au côté de Miguel INDURAIN le quintuple vainqueur du Tour de France. Il rejoindra ensuite l’équipe RMO les trois saisons suivantes avec Charly MOTTET comme chef de file. Il finira chez CHAZAL avec comme équipier de renom KIRSIPU. 
Durant ce passage dans les rangs professionnels, il gagnera le tour de l’Aulne et participera et finira par deux fois le Tour de France en 1989 et 1993. 
 
A bientôt 32 ans, l’heure de la retraite d’un sportif de haut niveau sonne. Il faut songer à la reconversion. 
Opportuniste et courageux, Franck préférera saisir l’offre de M. CHAUFOURNAIS, directeur des Ets LECLERC de Migennes, qui souhaite créer un département cycle dans son magasin, plutôt que de choisir la facilité de l’inscription au chômage. Il nous dira alors, “le matin au moins on se lève pour une bonne cause : le travail, même si le salaire est le tiers de l’allocation chômage, on ne stresse pas“. 
Opportuniste et courageux encore, quand parallèlement à cette activité au magasin, il acceptera l’offre de MM PESCHEUX et LEBLANC de la société ASO (société du Tour de France) comme relation publique sur les courses professionnelles. 
Il mènera de front les deux activités pendant 5 ans, la semaine au magasin, le week-end sur les compétitions pros. Il gardera ainsi le contact avec le monde du cyclisme professionnel. 
1999 dernier volet de la riche carrière de Franck PINEAU. Son ami Marc MADIOT lui propose un poste à temps complet comme relation publique dans l’équipe qu’il constitue avec “La Française des jeux“. Il occupera cette fonction un an, avant de remplacer un directeur sportif adjoint qui vient de quitter la société. Face à cette proposition notre surprise nous incite à lui demander, “mais le diplôme ?“ “Ah oui excusez moi nous répond-il, j’ai oublié de vous dire que pendant la coupure d’hiver 1993, j’ai passé le diplôme d’Etat“. 
Malgré les 80 000 km parcourus chaque année (en voiture), le conduisant loin de sa Puisaye, qu’il a toujours plaisir à retrouver, il garde un oeil attentif sur sa famille. Il nous confie une phrase qui dépeint tout à fait le personnage. “Véronique m’a donné de magnifiques enfants, dont je suis très fier“. 
Cet esprit de famille que Jacques et Micheline PINEAU, ses parents, ont parfaitement su lui transmettre, Franck et Véronique à leur tour, en père et mère attentifs et bienveillants ont prodigué les conseils, faisant de leurs enfants une digne succession. 
 
La dernière question que nous avons posée à Franck était en relation directe avec ce formidable rassemblement de juin. Pourquoi ce genre de manifestation plutôt qu’une épreuve plus sportive, type cyclosportive très à la mode, et que penses-tu du rapprochement avec l’AJA ? 
La réponse fut claire et sans détour. “J’aime le vélo pour ce qu’il représente, le rassemblement de masse à mes yeux est préférable pour promouvoir le deux roues dans notre région. Je suis fier d’associer mon nom à cette journée qui me comble de bonheur, quand je vois le visage rayonnant des participants, après une somme d’efforts dépensés sur les parcours proposés. 
Quand au rapprochement avec l’AJA Omnisports, j’ai une totale confiance en Serge LE DOUSSAL, ce qui, soit dit en passant, n’a pas toujours été le cas au tout début de la Franck PINEAU. Lorsqu’il m’a proposé d’entrer dans l’association, je ne me suis posé aucune question, j’ai accepté. D’ailleurs à propos de confiance, je pense que j’aurais beaucoup de mal à la donner à nouveau, si Serge devait arrêter sa présidence. 
Interview de Christian LEMOULE et Serge LE DOUSSAL en Octobre 2008 
 
Depuis 2000, il assure à ce poste le lien entre les invités de La Française des Jeux et l'Équipe lors de différentes opérations.  
Il est aujourd'hui directeur sportif de l'équipe cycliste de la Française des Jeux.